Qu’est-ce que le permis de conduire ?

Le permis de conduire, c’est le sésame que l’on attend avec impatience à ses 18 ans. L’autonomie vis-à-vis des parents, la possibilité d’aller au travail sans être contraint par les transports en commun, et enfin l’opportunité de voyager, voilà tout ce que symbolise le petit carton rose. Mais bien au-delà de ces images, le permis de conduire symbolise l’entrée dans le monde adulte impliquant de cette façon autant de responsabilités que de libertés. Il est ainsi bon de savoir exactement ce qu’est le permis de conduire et comment l’obtenir en passant facilement le code de la route.

Conduite accompagnée

Historique du permis de conduire

Il existe depuis les années 1850 une autorisation de circuler sur les voies routières. Ce n’est cependant qu’en 1922 que le permis de conduire apparaît sous ce nom et avec une forme approchant celle que l’on pratique aujourd’hui encore. Il connaîtra cependant différents aménagements pour devenir le permis tel qu’on s’en sert quotidiennement. Les deux grandes réformes le concernant remontent tout d’abord à 1954 avec la création des diverses catégories du permis de conduire. En 1992, le permis à points est instauré après de nombreuses années de discussions et tergiversations, la probation est instaurée en 2003.

Droits et devoirs du conducteur

Le permis de conduire donne l’autorisation de se déplacer avec un engin motorisé sur la voie publique. Mais il n’est pas seulement une autorisation. C’est avant tout la reconnaissance d’une aptitude à conduire un véhicule, à prendre en considération son environnement comme la circulation autour de soi. Non pas sanction, il est plutôt la reconnaissance d’une capacité. Il n’est toutefois pas une reconnaissance aveugle. C’est pourquoi le permis est aujourd’hui assorti d’un certain nombre de points, 6 pour les nouveaux conducteurs et 12 pour ceux ayant plus de 3 ans de pratique. Chaque infraction sanctionnée correspond à un barème expliqué dans le code de la route. Ces points sont enlevés du permis de conduire au fur et à mesure des infractions. A moins de recouvrer des points par une période sans incidents ou par un stage de sensibilisation, la sanction peut tomber et le permis être retiré.

L’enjeu de sécurité publique

Le permis de conduire est d’une importance capitale pour la sécurité routière, un véritable enjeu national. Les accidents ont toujours été nombreux, mais le durcissement de la réglementation concernant le permis de conduire a permis de réduire ce nombre. On dénombrait ainsi en 1986 plus de 11 000 morts alors que le chiffre est descendu à environ 3 500 en 2016. Les enjeux de sécurité routière, devenus cause nationale, ont permis cette baisse impressionnante la mortalité routière.

Le permis de conduire est souvent considéré comme un droit sans que son possesseur tienne compte des devoirs qui lui incombe. La sécurité routière est pourtant l’affaire de tous. Les différents changements la concernant, notamment avec le permis à point ou son caractère probatoire, font partie d’un vaste mouvement qui a permis une baisse considérable du nombre de tués sur la route.